Une occasion cruciale

Je vous propose un retour de plus de quarante ans en arrière, qui ne laisse pas d’être instructif à bien des égards. Il concerne un moment crucial, une de ces occasions où tout peut basculer en bien comme en mal (ou en nettement moins bien), dans le combat que les catholiques avaient entrepris depuis une bonne douzaine d’années contre les erreurs et innovations de Vatican II.

Ce combat était légitime et nécessaire parce que les erreurs s’opposaient à la foi catholique et parce que les innovations menaçaient la vie sacramentelle. Est-ce dire que les moyens mis en œuvre importaient peu ?

Pour qu’un combat soit vraiment victorieux, il faut assurer non seulement la pugnacité du combattant, mais aussi la précision des coups qu’il porte et son habileté à éviter les revers, et l’observation des règles du combat.

Dans le domaine de la foi et de la vie chrétienne, c’est donc la vérité qui importe avant tout, et l’analogie de la foi — c’est-à-dire la cohérence de toute affirmation et de tout argument avec l’ensemble de la doctrine de l’Église catholique.

C’était dans cette perspective que ce moment était crucial !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.