Maritain et la philosophie

Un des points cruciaux de la doctrine catholique est le rapport existant entre la grâce surnaturelle et la nature créée, et donc le rapport entre la foi et la raison, et partant, par extension, le rapport entre la théologie et la philosophie. Assurément, les erreurs ou les confusions en ces matières ont des conséquences désastreuses sur les intelligences et, à plus ou moins long terme, sur les mœurs des fidèles de Jésus-Christ : les ravages intellectuels et moraux provoqués par le pélagianisme, le quiétisme, le jansénisme, le fidéisme ou le pseudo-surnaturalisme en sont la triste illustration.

C’est pourquoi il a semblé utile de publier ici, en fichier téléchargeable, une petite étude sur les rapports de la philosophie et la foi-théologie, écrite en réfutation d’une diatribe injustement menée contre Maritain. L’importance de ce qui est en jeu dépasse l’occasion et les personnes en cause : c’est l’intelligence de la foi (non seulement la compréhension de sa nature et de son objet, mais plus encore son implantation dans l’intelligence humaine) qui est l’enjeu de la controverse.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces documents peuvent également vous intéresser