Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 11:35
Quicumque met en ligne un ouvrage de métaphysique, L'être et ses propriétés, du R.P. Louis Lachance o.p.

Cet ouvrage est une « promenade transversale » dans la métaphysique, une étude fine et passionnante des rapports entre l'intelligence et l'être.

Nous sommes ici au cœur de la vraie philosophie, de la philosophie réaliste. Saint Thomas d'Aquin, qui en est avec Aristote le maître incontestable, veut connaître les chose telles qu'elles sont, non pas dans leur apparence immédiate et superficielle, mais dans leur intimité la plus profonde, dans leurs causes les plus élevées, dans leurs principes les plus universels.

Cette philosophie commence donc par un regard : le regard qu'une intelligence porte sur l'être même des choses. Elle est donc un acte de connaissance tendu vers la perfection. Et comme la connaissance est l'acte commun du connaissant et du connu, la philosophie de l'être a une double polarité : l'intelligence qui connaît et l'être (en acte) qui est connu, la première étant toute relative et subordonnée à la seconde.

Cet ouvrage du Père Lachance est relativement accessible, mais il serait illusoire et décourageant de vouloir commencer la philosophie par sa lecture. Il est irréaliste d'apprendre à courir avant de savoir marcher !

C'est pourquoi, si je peux me permettre de vous donner un conseil, c'est de commencer par consulter l'article intitulé Initiation à la philosophie de saint Thomas d'Aquin et le document Évocation thomiste auquel il renvoie : ce sera une première initiation qui vous permettra d'aborder le Père Lachance avec quelque fruit.

Quant à ceux qui sont un peu frottés de philosophie, il pourront tirer de cette lecture un grand profit – sans parler des heures délicieuses passées dans la communion avec cette haute intelligence emplie de sagesse et de pédagogie.

*****

Louis Lachance naît à Saint-Joachim-de-Montmorency (Québec) en 1899. Avant de faire son entrée chez les dominicains de Saint-Hyacinthe, il étudie au petit séminaire de Québec. Après avoir complété sa formation à Ottawa, il enseigne dans cette ville. De 1929 à 1931, il fait un séjour d'études à Rome, où il  retourne en 1936 afin d'enseigner à l'Université Angelicum. En raison de la Deuxième Guerre mondiale, il doit toutefois revenir au Canada. En 1943, il devient professeur de philosophie à l'Université de Montréal. C'est là qu'il meurt en 1963.


Bibliographie

Le concept de droit selon Aristote et saint Thomas, Montréal/Paris, A. Lévesque/Librairie du recueil Sirey, 1933.

Où sont nos vies?, Montréal, L'Oeuvre de presse dominicaine, 1934.

Nationalisme et religion, Ottawa, Collège dominicain, 1936.

L'humanisme politique de saint Thomas d'Aquin, 2 vol., Ottawa, Éditions du Lévrier, 1939. Seconde édition posthume en 1964, 1 volume, chez Sirey. Ouvrage fondamental, irremplaçable, sur la philosophie politique et sociale. La seconde édition est de loin la meilleure.

Philosophie du langage, Montréal/Ottawa, Éditions du Lévrier, 1943.

L'être et ses propriétés, Montréal, Éditions du Lévrier, 1950.

La lumière de l'âme (causeries radiophoniques), Montréal, Éditions du Lévrier, 1955.

Le droit et les droits de l'homme, Paris, Presses universitaires de France, 1959.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Abbé Hervé Belmont - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires