Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 10:52
Le concile de Trente a commencé ses travaux en traitant des sources de la Révélation, c’est-à-dire des deux sources qui contiennent et nous font connaître la parole de Dieu révélée aux hommes : la sainte Écriture et la Tradition apostolique.

En effet, c’est directement à ces sources que le luthéranisme s’est attaqué : d'’abord en niant la valeur dogmatique et certaine de la Tradition apostolique, ensuite et comme nécessairement en instaurant le libre examen en ce qui concerne la sainte Écriture.
Après avoir affirmé
sola scriptura : seule la sainte Écriture contient la révélation divine, Luther ne pouvait en rester là. Puisqu’il niait la Tradition infailliblement transmise par la sainte Église catholique, il détruisait toute autorité pour garantir que la sainte Écriture est la parole de Dieu, pour en déterminer le canon, pour en affirmer l’inspiration divine, pour discerner le sens (ou les sens) que Dieu y a exprimé.

Tel est le point de départ d’une
petite étude rédigée pour aider à porter un regard catholique sur la sainte Écriture, sur ce trésor dont la sainte Église est la gardienne autorisée et exclusive.

Partager cet article

Repost 0
Published by Abbé Hervé Belmont - dans Quicumque
commenter cet article

commentaires