Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2006 1 30 /01 /janvier /2006 10:23
1. Saint Pie V, dans sa huitième Bulle, révoque tout privilège auparavant accordé de célébrer la Messe le soir : il défendit qu’on la célébrât ainsi « en vertu de la sainte obéissance et sous peine de sa propre indignation et de perpétuelle suspens a divinis ».
Source :
Saint Pie V, un Pape pour notre temps de Pierre Tilloy, ed. Forts dans la Foi 1974, page 164.

2. Pie XII, en autorisant à nouveau les Messes du soir, a donné des règles strictes qui manifestent que ce n'’est pas une pratique « libre » et indifférente (Constitution apostolique
Christus Dominus du 6 janvier 1953) :
– – autorisation de l’'ordinaire ;
– – après 16 heures ;
 –– les jours des fêtes de précepte, y compris celles supprimées, les premiers vendredis du mois, les jours où quelque solennité est célébrée avec grand concours de peuple, et une fois durant la semaine ;
– – les évêques doivent veiller à empêcher toute interprétation qui étende les facultés concédées.

3. L'’instruction du Saint-Office jointe à la précédente Constitution apostolique précise :
–– les fêtes de précepte (même supprimées) sont les suivantes : tous les dimanches, Noël, Circoncision, Épiphanie, Ascension, Fête-Dieu, Immaculée-Conception, Assomption, Saint-Joseph, Saints Pierre et Paul, Toussaint [voilà pour les non supprimées, plus :] second et troisième jours de Pâques et de la Pentecôte, Invention de la sainte Croix, Purification, Annonciation, Nativité de la Sainte Vierge, Dédicace de Saint-Michel, Nativité de saint Jean-Baptiste ; fêtes des saints Apôtres André, Jacques, Jean, Thomas, Philippe et Jacques, Matthieu, Simon et Jude, Matthias ; Saint-Étienne protomartyr, les Saints Innocents, saint Laurent, saint Sylvestre Pape, sainte Anne, le saint Patron du Royaume et du lieu ;
–– le jour de la semaine mentionné, la messe est autorisée « quand cela est nécessaire pour des catégories déterminées de personnes ».

4. Dans le motu proprio
Sacram Communionem (19 mars 1957), Pie XII ôte les restrictions de jours mentionnées ci-dessus, mais précise, pour que les évêques puissent autoriser les messes du soir « à condition que ce soit réclamé par le bien spirituel d'’une partie notable des fidèles ».

5. Il existe, bien entendu, d'’autres arguments (recueillement difficile, jeûne eucharistique périlleux etc.) qui manifestent que ce ne peut être qu'’une pratique de dépannage, « de cas de nécessité », et non pas de facilité où d'’habitude. Il est de toutes les façons interdit que cela se fasse pour la commodité du seul prêtre ou d’'un nombre restreint de fidèles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Abbé Hervé Belmont - dans Liturgie
commenter cet article

commentaires