Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2006 3 04 /01 /janvier /2006 16:13
« Je ne vous laisserai pas orphelins » a promis Notre-Seigneur (Jo. XIV, 18), s’'adressant à ses Apôtres et à nous par la même occasion.
Orphelins, nous le sommes bien en ce sens que nous sommes privés d'’autorité ; mais nous ne sommes pas pour autant privés de lumière.

Voici quarante-sept ans que Pie XII est mort (le 9 octobre 1958) et il se passe ceci d'’extraordinaire que depuis n’'a surgi nul problème, nulle difficulté, que Pie XII n’'ait résolu à temps : les techniques médicales et guerrières ont progressé de façon spectaculaire ; l’'audace des hommes pour attenter à la vie d’'autrui ou pour profaner le saint Mariage, pour se croire maîtres de la vie et de la mort, devient chaque jour plus odieuse… et pourtant tous les principes nécessaires, tous les jugements lumineux se trouvent en abondance dans l’œ'œuvre de Pie XII. Il n'’y a qu'’à s'’y référer pour trouver la vérité en continuité infaillible avec la doctrine antérieure que Pie XII reprend, illumine, applique sans cesse.

Ce qui est vrai des turpitudes du monde est vrai encore de la douloureuse nuit qui s'’est étendue sur l'’Église : dans les ténèbres épaisses parmi lesquelles nous devons rejoindre le port du salut, nous ne sommes pas orphelins, nous ne sommes pas privés de lumière. Là encore l'œ’œuvre de Pie XII nous est salutaire.

Bien souvent, notre malheur est de ne pas savoir reconnaître la lumière, ou plus exactement de ne pas la chercher là où le Bon Dieu la tient à notre disposition.
Dès que surgit un problème, dès que l’'angoisse de la situation de l’'Église et du monde nous saisit, nous recourons à nos propres lumières, à notre jugement infirme, au lieu de consulter le Magistère de l’'Église, organe infaillible de la Tradition apostolique ; nous cédons à une panique grosse de graves conséquences, plutôt que d’'être dans la surnaturelle et tranquille assurance que la doctrine et la constitution de la sainte Église ne changent pas, et que le seul salut est de s'’y conformer en toute chose.

C'’est en pensant aux sacres épiscopaux sans mandat apostolique que j'’écris ces lignes. Car, à l'’occasion des malheurs qui accablaient l’'Église de Chine, Pie XII nous a laissé l’'expression autorisée de la doctrine catholique en ce qui concerne l’'épiscopat et sa dépendance nécessaire du souverain Pontificat. C'’est à cette source pure qu’'il faut aller chercher les principes qui, à coup sûr, nous feront éviter tout ce qui attente à l’'unité de l’'Église et qui nous feront demeurer dans la sainte Espérance. Voici donc l’'encyclique
Ad Apostolorum Principis du 29 juin 1958. Il faut la lire la plume à la main et la prière au cœœur.

Veni Domine Jesu

Partager cet article

Repost 0
Published by Abbé Hervé Belmont - dans de Ecclesia
commenter cet article

commentaires